Comment sécuriser le parc informatique d’une entreprise ?

Comment sécuriser le parc informatique d’une entreprise ?

Selon une étude du CSIS (Center for Strategy and International Studies), des données d’une valeur de 600 milliards de dollars ont été détournées en 2019, soit 1 % du PIB mondial. Une autre enquête de la société de sécurité américaine Zscaler précise qu’entre janvier et avril 2020, le nombre d’attaques informatiques a augmenté de 30 000 %. Ces chiffres vertigineux ne laissent planer aucun doute quant à la nécessité pour les entreprises de protéger leur parc informatique ainsi que leurs informations qui constituent leurs actifs les plus précieux. Mais alors, comment peut-on protéger le parc informatique d’une société en 2021 ?

#1 L’approche zéro trust

Face aux différentes menaces informatiques, toutes les sociétés ne disposent des mêmes moyens de protection. Si une grande structure peut se permettre d’avoir une équipe de professionnels spécialisés dans la sécurité IT, ce n’est pas forcément le cas d’une TPE/PME. Faute de moyens, elle se contente de moyens de protection basiques (exemple : pare-feu, antivirus, etc.), pas toujours efficaces.

C’est dans cette optique que l’approche zéro trust a été créée. Elle se base sur le fait que tous les collaborateurs peuvent commettre des erreurs et  mettre en danger la sécurité informatique de leur société. Pour éviter cela, l’accès à tous les outils et ressources informatiques doit être soumis à un contrôle strict. Le nouveau dispositif d’HP, baptisé HP Wolf Security offre la possibilité aux professionnels IT de garder un œil vigilant sur le parc informatique de la société et de veiller à son intégrité par un contrôle strict des accès.

#2 Mettre en place une politique de sécurité informatique

Pour protéger son parc informatique, une société doit également mettre en place une politique de sécurité informatique très stricte. Elle sert essentiellement à définir les procédures à suivre dans le cas d’une attaque informatique. Elle favorise également l’identification des applications sensibles qu’il convient de protéger en priorité, ainsi que les responsabilités qu’incombent à chaque collaborateur d’un point de vue de sécurité IT.

Cette étape est très importante dans la mesure où sans une formation adéquate, il devient difficile pour les collaborateurs de suivre à la lettre les prérogatives essentielles de la sécurité informatique. Dans une déclaration récente, Julien Gérard, responsable technico-commercial au sein du groupe ADINFO a confirmé cela en disant : « La première faille c’est l’humain (le double clic sur une pièce jointe d’un anonyme, un mot de passe trop simple sans caractères spéciaux…). On aura beau installer tous les systèmes de sécurité, si l’utilisateur de base n’est pas formé et conscient des risques qu’il prend, cela ne sert à rien. ».

#3 Mettre à jour le matériel informatique

Les attaques informatiques sont de plus en plus élaborées. Ainsi, le parc matériel d’une société doit être bien protégé. Il est important de le maintenir à jour et de renouveler ses composantes. Benoit Frobert, directeur informatique chez Realease Capital le confirme en indiquant : « Un matériel ancien et donc non mis à jour peut représenter un danger pour la sécurité des entreprises. Pour éviter les cyberattaques, le renouvellement du parc informatique est primordiale ».

L’autre aspect auquel il faut faire attention est l’homogénéité du parc informatique. Pour une meilleure protection, il est important que tous les OS et autres logiciels de protection soient uniformes. Cela facilite la gestion du parc matériel ainsi que la mise en place de mesures protectrices efficaces.

Conscientes de l’importance de protéger leur parc informatique, les entreprises recrutent massivement de nouveaux talents dans le domaine de la sécurité IT. Si un tel choix de carrière vous intéresse, nous vous conseillons les formations proposées par EPSI.

Publié le 25.08.2021 - Actus France
Candidature Inscrivez-vous en ligne Documentation Pour tout connaître de l'EPSI Contact Posez-nous vos questions !