IBM : l’inauguration du premier ordinateur quantique en Europe

inauguration ordinateur quantique

En juin 2021, Angela Merkel, l’ex-chancelière fédérale d’Allemagne, a inauguré un ordinateur quantique créé par IBM. Cette initiative traduit la volonté de l’Allemagne à s’imposer comme un leader européen de l’informatique quantique. Une volonté partagée par d’autres pays comme la France.

Que sait-on de ce projet ?

L’institut Fraunhofer de Munich et IBM ont mis la lumière sur ce qui est le premier ordinateur quantique européen. Fonctionnant avec un système de type Quantum System One, il est installé près de la ville de Stuttgart.

Pour inaugurer ce projet, c’est l’ex-chancelière allemande, Angela Merkel, qui a pris la parole. Durant son allocution, elle a déclaré que l’Allemagne allait investir 650 millions d’euros pour les deux prochaines années en faveur du développement de l’informatique quantique. Elle a également salué le partenariat entre IBM et Fraunhofer qui a permis à l’Allemagne de se doter de son premier ordinateur quantique. Pour rappel, Fraunhofer fait partie des plus prestigieux instituts de recherche au monde. Fondé en 1949, il emploie plus de 29 000 scientifiques et ingénieurs spécialisés et son budget annuel est estimé à 2,8 milliards d’euros. Le partenariat avec IBM s’inscrit dans une approche gagnant-gagnant. En effet, l’installation d’un ordinateur quantique en Allemagne constitue pour Big Blue une opportunité en or pour investir le marché de l’informatique quantique en Europe. D’autre part, Fraunhofer compte utiliser le système Quantum System One d’IBM pour ses propres recherches en chimie et en apprentissage automatique.

Qu’en pensent les experts ?

Interrogé sur ce projet, Reimund Neugebauer, le président de l’institut Fraunhofer, a précisé qu’il favorisera le développement des stratégies et technologies d’application de l’informatique quantique. Pour lui, une telle croissance est essentielle pour créer une valeur durable. Il a également indiqué que cette initiative intervient à un moment où l’informatique quantique est considérée comme une future technologie clé, pour le maintien de la compétitivité économique ainsi que la souveraineté technologique. Enfin, Mr Neugebauer a rappelé que l’usage à une plus large échelle de l’informatique quantique permettra aux sociétés de tester de nouvelles applications ou approches commerciales tout en développant leur expertise.

Dario Gil, le vice-président senior et directeur d’IBM Research, a indiqué : « Je ne pourrais pas être plus enthousiaste quant à la disponibilité de l’IBM Quantum System One en Allemagne, qui est l’ordinateur quantique le plus puissant d’Europe ». Il a ajouté : « Le système est conçu pour la stabilité, la robustesse et la fiabilité, qui a la capacité d’exécuter des programmes quantiques incroyablement rapide alimenté par une architecture cloud hybride. Je suis convaincu que ce travail entre Fraunhofer et IBM aidera à établir de nouvelles communautés de découverte à travers l’Europe pour résoudre des problèmes commerciaux et sociétaux majeurs. ».

Informatique quantique : une course mondiale est lancée

Aujourd’hui, il apparaît clairement que l’informatique quantique est l’avenir des technologies informatiques. Poussant la puissance de calcul des ordinateurs à un point inespéré dans le passé, elle fait l’objet d’une course acharnée entre plusieurs pays. Actuellement, ce sont les États-Unis qui mènent la danse, notamment grâce à des entreprises comme IBM. L’Allemagne et la France ne sont pas en reste ! Récemment, Paris a annoncé qu’elle allait investir 1,8 milliards d’euros sur les 5 prochaines années pour l’informatique quantique. C’est presque le même montant que Berlin entend injecter dans la construction d’ordinateurs quantiques entre 2021 et 2025.

Pour ces mastodontes économiques, il s’agit d’anticiper l’utilisation à grande échelle de l’informatique quantique, car selon plusieurs experts comme Manfred Hauswirth, directeur du Fraunhofer, il faut attendre entre dix et vingt ans avant que cette technologie puisse être utilisée de manière pratique dans le domaine industriel.

Mot de la fin

Dans quelques années, l’informatique quantique ne sera plus une technologie comprise seulement par un public d’experts. Peu à peu, cette technologie va se vulgariser et se voir mobilisée dans presque tous les secteurs d’activités. Cette dynamique va entraîner une demande croissante des profils spécialisés en informatique quantique. Si un tel choix de carrière vous intéresse, suivez les formations proposées par EPSI.

Publié le 16.10.2021 - Actus France
Candidature Inscrivez-vous en ligne Documentation Pour tout connaître de l'EPSI Contact Posez-nous vos questions !