Développement Web : que retenir du dernier rapport de JetBrain ?

Développement Web : que retenir du dernier rapport de JetBrain ?

Depuis 2017, JetBrain publie un rapport annuel sur l’évolution du développement Web. Pour l’édition 2021 de son enquête, la société a interrogé par moins de 31 700 développeurs. Quels sont les enseignements tirés ? C’est ce que nous découvrons ensemble avec EPSI.

JavaScript est le langage de programmation le plus populaire

Dans son dernier rapport, JetBrain nous apprend que JavaScript est le langage de programmation le plus populaire en 2021. Considéré comme la technologie de développement Web principale pour 39 % des développeurs interrogés, sa popularité est restée stable depuis 2020. PHP a, quant à lui, réalisé un bond remarquable, puisqu’il est l’outil de base pour 22 % des programmeurs (contre 15 % l’année précédente).

A contrario, la côte de Java a sensiblement baissé. Alors qu’il était utilisé par 37 % des programmeurs en 2020, ce pourcentage n’est plus que de 32 % en 2021. Pour les prochains mois, les professionnels du développement logiciel disent vouloir miser davantage sur des technologies comme Python, Go, Rust ou encore Kotlin.

En ce qui concerne les systèmes d’exploitation les plus utilisés, le classement n’a pas beaucoup changé sur les 5 dernières années. Windows occupe toujours la première place pour 61 % des sondés, suivi de Linux (47 %). Le sous-système Windows pour Linux (WSL), quant à lui, n’est pas du tout apprécié, puisque 65 % des interrogés disent ne pas l’utiliser carrément.

Les jeunes s’intéressent au développement Web

48 % des développeurs interrogés par JetBrain ont entre 21 et 29 ans : 93 % d’entre eux sont des hommes, contre 5 % seulement de femmes. Ce pourcentage ouvre de nouveau le débat sur la mixité dans des domaines purement techniques comme l’informatique.

Le rapport de JetBrain précise également que 18 % des développeurs interrogés travaillent dans le secteur financier. Ce taux est de 12 % dans le secteur du commerce et de la distribution.

Nous apprenons également que les développeurs travaillent généralement en petites équipes, composées de 2 à 7 professionnels et qu’ils ont tendance à utiliser des méthodes de travail agiles, basées principalement sur le Framework Scrum.

Le dernier point abordé par JetBrain concerne la rémunération des développeurs Web. Elle tourne autour de 102 000 dollars par an aux Etats-Unis. Dans d’autres pays anglo-saxons comme le Canada ou le Royaume Uni, ce montant est d’environ 50 400 dollars par an. En France, et en fonction de son niveau d’expérience, un développeur web est payé entre 27 000 dollars et 54 000 dollars par an.

Le rapport de JetBrain a encore une fois démontré que l’environnement du développement Web évolue constamment. En effet, des langages de programmation qui étaient populaires autrefois ne le sont plus forcément aujourd’hui et inversement. Cette étude a également démontré à quel point le métier de développeur Web pouvait être intéressant d’un point de vue professionnel et financier. Devenu indispensable dans plusieurs secteurs d’activité, celui-ci présente de très belles perspectives de carrière.

Vous êtes passionnés par l’univers du développement Web ? Vous pouvez suivre les formations proposées par EPSI.

Publié le 27.08.2021 - Actus France
Candidature Inscrivez-vous en ligne Documentation Pour tout connaître de l'EPSI Contact Posez-nous vos questions !