La confidentialité des données, un prérequis encore non satisfait en France (Etude PwC)

mise en place du GDPR

Selon les chiffres de la dernière enquête du cabinet de conseil et d’audit PwC, environ 67% des dirigeants et responsables informatiques français reconnaissent que leur entreprise ne dispose pas d’une stratégie « efficace » pour protéger les données de leurs clients. Décryptage d’une menace latente qui mine la compétitivité.

A l’aube de la mise en place du GDPR…

La confidentialité, la sécurité et la fiabilité des données un sujet d’actualité qui ne finit pas de soulever les passions, en témoignent les récentes interventions médiatiques de Mark Zuckerberg. Dans l’Hexagone, les entreprises rencontrent de nombreuses difficultés pour préserver la confidentialité des données informatiques, alors que l’entrée en vigueur du GDPR (Règlement Général européen sur la Protection des Données personnelles) n’est plus qu’une question de jours. C’est du moins ce que l’on retient de l’étude « The Global State of Information Security Survey 2018 » du cabinet PwC, réalisée auprès de 9 500 dirigeants et responsables informatiques de quelque 122 pays.

La synthèse de l’enquête

EPSI vous propose de revenir sur les grandes lignes de cette grande étude qui dresse l’état des lieux de la protection des données informatiques dans les entreprises françaises :

  • Seuls 44% des dirigeants et responsables informatiques français disposent d’un inventaire précis des données personnelles recueillies sur leurs employés et leurs clients ;
  • Seuls 43% d’entre eux soumettent leurs partenaires chargés des données clients et employés à des audits de conformité ;
  • Seuls 28% déclarent que le conseil d’administration est directement impliqué dans l’évaluation des risques actuels pour la sécurité et la confidentialité ;
  • Environ 28% des entreprises françaises affirment avoir mené les démarches de mise en conformité au GDPR en 2017 ;
  • 67% des dirigeants et responsables informatiques français considèrent que leur entreprise manque d’une stratégie efficace pour protéger les données de leurs clients.

Quand la cyber-insécurité préoccupe de plus en plus les CEO

En effet, les dirigeants et responsables informatiques interrogés lors de l’enquête ont reconnu les enjeux toujours plus importants liés à la cyber-insécurité. Dans le 21e baromètre PwC sur l’opinion des dirigeants, les cyber-menaces font partie des principaux freins à la croissance pour la troisième année consécutive : 40?% des CEO se disent très préoccupés cette année, soit 15 points de plus qu’en 2017 (25%).

En France, la conscience en l’importance capitale de la question de la sécurité des données est bien là. Une situation qui place les profils dotés d’une expertise en cybersécurité au cœur des enjeux de recrutement !

Publié le 22.05.2018 - Actus France
Candidature Inscrivez-vous en ligne Documentation Pour tout connaître de l'EPSI Contact Posez-nous vos questions !